Partagez | 
 

 Les factions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'informateur
The All-Seeing Three Eyes
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 24/11/2014
• Âge du personnage : 42
• Race : Gran
• Localisation : Partout à la fois
• Allégeance : Neutre

• Inventaire : - Une tablette reliée à l'holonet en permanence
- Beaucoup de jugeotte


MessageSujet: Les factions   Lun 23 Mar - 19:14

FACTIONS JOUABLES

Ordre Jedi


Planètes principales : Tython, Dantooïne
Leader : Grand Maître de l'Ordre Casham Ra
Organisation : Un conseil Jedi sur Tython et un autre plus restreint sur Dantooïne.

Maître Casham Ra, grand Maître du Conseil Jedi


L’Ordre Jedi, organisation religieuse pour certains, philosophique pour d'autres, est une communauté ancienne à la fois respectée et admirée dans la galaxie. Créé sur Tython il y a des millénaires, il rassemble en son sein des protecteurs unis par leur croyance en la Force, les Jedi. Fervent défenseur de la paix, chaque Jedi se doit de respecter un ensemble de règles, le Code Jedi. Celui-ci évolua au cours du temps bien que la base autour de laquelle il s'articule perdure encore aujourd'hui :

 « Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix.
   Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance.
   Il n'y a pas de passion, il y a la sérénité.
   Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie.
   Il n'y a pas de mort, il y a la Force. »

Au-delà de ce code, l'Ordre entier obéit au Conseil Jedi. Composé de douze Maîtres Jedi aussi puissants que sages, il représente la plus haute instance de l'Ordre et doit, en somme, guider sa politique. Le plus sage de ces douze Jedi devient le Grand Maître de l'Ordre et acquiert alors une plus grande influence sur les décisions à prendre. De nos jours, le Grand Maître est une Togruta du nom de Casham Ra.
Ennemis séculaires des Sith, les Jedi s'emploient à utiliser le Côté Lumineux de la Force pour faire régner la paix tout en évitant du mieux possible les pièges et les offres bien souvent alléchantes du Côté Obscur.

Longtemps alliés avec la République et se trouvant au plus près de celle-ci puisque siégeant sur Coruscant dans un immense temple, les Jedi assuraient alors un rôle de gardiens de la paix et de la justice. Médiateurs pacifiques comme farouches guerriers pouvant user de la Force ou de leurs talents d'épéistes à l'aide de leurs sabres-laser, les Jedi furent employés pour régler conflits et crise divers et variés.

Néanmoins, la donne changea deux ans après l’élection du Chancelier Suprême Smepp Bonamodo. En effet, outrés et choqués par l'excès de violence du plus haut magistrat de la République contre les séparatistes d'Ord Mantell, les Jedi tentèrent de le faire arrêter. En guise de riposte, Bonamodo chassa tout bonnement l'Ordre de Coruscant et détruisit leur temple, mettant ainsi fin à une alliance centenaire entre les manipulateurs de la Force et la République. Les Jedis, se sentant trahis, se réfugièrent dans leurs autres temples sur Tython et Dantooine – bien que celui-ci soit plus restreint que le premier – et coupèrent tous les ponts avec la République.
   
Des années plus tard, alors que le règne de Bonamodo avait pris fin et que la chancelière Faiste Kennsev lui eut succédé, la République offrit à l'Ordre l'opportunité de revenir sur Coruscant. Cependant, cette offre fut refusée par les Jedi et en particulier par le Grand Maître de l'Ordre Casham Ra, croyant résolument en l'indépendance des Jedi vis à vis de la République. D'autre part, l'Ordre Jedi organisa une rencontre avec l'Ordre de Revan. Malheureusement, celle-ci s'acheva avec la capture et la détention de l'émissaire Jedi.

Dans les années qui suivirent, l'Ordre eut vent de l'organisation d'une attaque chimique sur Coruscant, orchestrée par les Sith. Rompant alors leur isolement, ils déjouèrent les plans des partisans du Côté Obscur et capturèrent plusieurs acolytes Sith qu'ils enfermèrent dans leurs propres geôles, malgré les appels de la République à ce que les prisonniers soient transférés.

Idées de personnages : guerriers, sages, diplomates, chercheurs, explorateurs...




République Galactique


Planètes principales : Coruscant, Ord Mantell, Telos IV
Leader : Faiste Kennsev


Faiste Kennsev, chancelière suprême de la République Galactique

La République Galactique est une gigantesque coalition entre plusieurs centaines de mondes. Puissance imposante faisant partie des régimes les plus étendus ayant existé, la République est également l'un des gouvernements les plus anciens de la galaxie puisque son histoire s'étend sur plus de 20 000 ans d'existence et de développement sous le signe de la paix, bien que cette longue période fut ponctuée par des conflits plus ou moins importants allant de la simple discorde politique interne à la guerre l'opposant à un autre gouvernement, contre l'Empire Sith notamment. Le siège de son pouvoir n'est autre que la Chambre du Sénat, située sur Coruscant, planète-ville géante servant de capitale à la République.

Dirigée par un Chancelier Suprême élu démocratiquement par les sénateurs, la République se veut être un gouvernement respectueux voire même défenseur des droits et des libertés de chacun tout en restant particulièrement ouvert et extrêmement tolérant. Ainsi, elle accueille une grande variété d'espèces en son sein.

Fidèle alliée du millénaire Ordre Jedi, nombreuses furent les batailles qui opposèrent cette alliance à l'Empire Sith. Mais les événements récents ont complètement remis en cause cette union pérenne. En effet, le Chancelier Suprême Smepp Bonamodo, par ses actes de violence envers les séparatistes, éveilla l'attention des Jedi qui, outrés par son acte, tentèrent de le faire arrêter. Sa riposte fut immédiate et radicale puisqu'il décida tout simplement de chasser les manipulateurs de la Force de Coruscant. Il ordonna également peu après la destruction du désormais désert temple Jedi

Cependant, le départ des Jedi laissa un certain vide que Bonamodo se chargea de combler en engageant un gang de mercenaires chargé de les remplacer, les Beks Révélés. Au delà de cette nouvelle « force de sécurité », le Chancelier changea également les lois les unes après les autres pour s'assurer de rester au pouvoir pendant encore quelques temps.

Néanmoins, sa politique de terreur cessa au même moment que sa vie, lors du soixantième anniversaire du Traité de Coruscant, jour de son assassinat par Cassara Blake, mettant également fin à un règne de 37 ans. La Chancelière Faiste Kennsev lui succéda et tenta tant bien que mal de réparer les dégâts que le Neimodien avait causé durant ses différents mandats. Toutefois, les Jedi refusèrent de revenir sur Coruscant malgré les efforts de la nouvelle dirigeante.

Faiste Kennsev œuvre depuis ce jour pour la paix et envisage même une rencontre entre les différentes factions sur la planète neutre Talay.

Idées de personnages : militaires, contrebandiers, politiciens, pilotes, scientifiques...




Nouvel Empire


Planètes principales : Dromund Kaas, Balmorra
Leader : Buth’odani’vrazi, dit Empereur Hodaniv


Buth’odani’vrazi, Empereur du Nouvel Empire

Plusieurs millénaires avant l’Empire de Palpatine, la Galaxie était déjà tourmentée par un Empire tout aussi corrosif, le Nouvel Empire. A l’instar de l’ère Palpatine, le Nouvel Empire régnait avec une poigne de fer sur un bon nombre de système et imposait ses lois et ses règles avec une vigueur sans faille. Le Nouvel Empire n’était pas spécialement un ordre forgé dans la terreur et la cruauté, mais plutôt un gouvernement stable et solide qui assurait son règne au travers de lois plus stricte que la République. Les bataillons impériaux maintenaient l’ordre dans les systèmes impériaux et assuraient la protection des planètes membres. Ceux qui dérogeaient aux règles impériales étaient systématiquement jugés et envoyés dans les mines ou mis à mort. Pour certains, la mort était un bien plus bel avenir que celui d’une vie où l’on ne revoit plus jamais la lumière du jour.

Si ce système paraissait complètement tyrannique aux yeux des membres de la République, les impériaux ne s’en plaignaient pas. Les états membres avaient choisi leur affiliation, mené par un sentiment de protection et une politique de vie bien plus en adéquation avec leur propre vision de la vie.

Le Nouvel Empire est dirigé par l’Empereur Buth’odani’vrazi, un Chiss, qui contrairement à Palpatine, n’avait pas été formé aux voies du côté obscur mais avait gagné sa place d’Empereur en grimpant les échelons de la hiérarchie impériale en prouvant sa valeur à de multiple reprise. Respecté par ses pairs et admirés par les siens, il règne sur l’Empire avec acharnement et confiance. Depuis plusieurs années déjà, il a prouvé ses qualités de dirigeant et de tacticiens en maintenant la paix dans l’Empire. Pour parvenir à ses fins, il œuvre en partenariat avec l’Ordre Sith qui l’aide dans le maintien de l’ordre.

Idées de personnages : militaires, politiciens, chasseurs de primes, scientifiques...




Ordre Sith


Planètes principales : Korriban, Dathomir
Leader : Darth Zarish


Darth Zarish, Exécuteur du Conseil Sombre

Autrefois des Jedi attirés par les voies obscures, les Sith ont su trouver leur chemin dans la galaxie durant les exils physique et spirituel de leur ordre. Vouant un culte à la recherche du pouvoir, du contrôle et d’une toute puissance toujours plus grande, l’Ordre Sith a néanmoins toujours fait preuve d’une grande intelligence pour conserver sa présence dans la Galaxie, malgré les nombreuses tentatives de l’Ordre Jedi pour en évincer la menace. Considérés comme des démons vivants, les Sith sont craint par les peuples de la galaxie et vus comme des êtres sans peur ni pitié. Mais en réalité, c’est un égoïsme non avoué qui les porte à faire d’immondes atrocités...

Le Sith désire plus de pouvoir. Le Sith base sa vie sur ces quelques phrases :

« Il n’y a pas de paix, il y a la colère.
Il n’y a pas de peur, il y a le pouvoir.
Il n’y a pas de mort, il y a l’immortalité.
Il n’y a pas de faiblesse, il y a le côté obscur. »

Malgré une volonté propre d’acquérir plus de puissance et ce, même en sacrifiant les autres, les Sith se sont regroupés sous un même ordre qui fonctionne excellemment bien grâce au maintien de l’ordre du Conseil Sith. Celui-ci est constitué de huit membres qui débattent des affaires importantes concernant l’Ordre Sith. De plus, depuis bien des temps, l’Ordre Sith œuvre au maintien de la paix dans le Nouvel Empire. Depuis que l’Empereur n’est plus un membre de l’ordre Sith, le Conseil apporte son soutien et ses conseils à l’Empereur Buth’odani’vrazi pour assurer coordination entre la volonté de l’Empire et l’aspiration des sith.

Idées de personnages : guerriers, assassins, diplomates, chercheurs, explorateurs...




Ordre de Revan


Planète principale : Dosuun
Leader : Maître Rohluc Alec-Balmod.
Organisation : Conseil Gris sur Dosuun.


Maître Rohluc Alec-Balmod, grand Maître du Conseil Gris


L'Ordre de Revan trouve son inspiration dans le culte secret de Revan fondé sur Dromund Kaas pendant la Guerre Froide qui se transforma ensuite en une menace bien plus pesante pour le reste de la Galaxie, allant même jusqu'à la mise en place d'une trêve entre l'Empire et la République afin de la contrer. D'abord Jedi pendant les Guerres Mandaloriennes, puis Seigneur Sith pendant la Guerre Civile des Jedi et de nouveau Jedi lorsque sa mémoire fut effacée par l'Ordre Jedi, Revan fait parti de ces rares personnes qui ont vu les deux côtés de la Force et y ont trouvés un certain équilibre.

Cet équilibre, c'est ce que cherche l'Ordre de Revan : la sagesse des Jedi et la puissance des Sith. Pas de bon ou mauvais côté, juste la puissance des deux facettes réunies. Inutile de préciser qu'à ses débuts, le travail de coopération était complexe entre les anciens Jedi et Sith. Mais maintenant que l'Ordre est bien implanté, ces problèmes d'entente ont complètement disparus et ce en partie grâce à la patience et au travail de Maître Alec-Balmod. Le co-fondateur de l'Ordre, Darth Imar, assassiné par son ancien Ordre, n'aura pas eu la chance de voir son Ordre se développer.

Les missions de l'Ordre sont sensiblement les mêmes que celles des Jedi : diplomatie, aide, escorte ou encore exploration. Cependant, on trouve également des missions d'infiltrations ou d'assassinat. Autorisés à utiliser le côté lumineux tout comme le côté obscur, chacun des membres gèrent ses missions à sa manière et ont pour objectif ultime d'apporter une véritable alternative aux Ordres Jedi et Sith.

Le fonctionnement est également similaire à l'Ordre Jedi puisque c'est un Conseil qui se réunit et décide des directives à prendre : il s'agit du Conseil Gris. Chaque maître à la possibilité de prendre deux apprentis étant donné le nombre assez restreins de maîtres.
La formation est courte, de deux à cinq ans pour devenir Chevalier Revanite et éventuellement à son tour prendre des apprentis. Le Conseil Gris veille particulièrement et ce encore plus pendant la formation des apprentis, que chacun de ses membres fassent usage à la fois du côté obscur et lumineux de la Force, autrement ils perturberaient l'équilibre et se verraient renvoyés dans leur premier ordre.

Implanté sur Dosuun, l'Ordre de Revan possède également une branche civile dédiée à la colonisation, d'abord sur Dosunn mais aussi sur d'autres planètes, permettant ainsi à l'Ordre de dépasser le statut d'organisation uniquement religieuse.

Tout comme pour les Ordres Jedi et Sith, l'Ordre de Revan dispose d'un code, véritable noyau dur de l'organisation :

« Il n'existe pas de Bien et de Mal.
Il n'existe pas de Jedi et de Sith.
Il n'existe pas de Lumière et d'Obscurité.
Il n'existe pas de Paix et de Chaos.
Seule est la Force. »


Idées de personnages : guerriers, sages, diplomates, chercheurs, explorateurs...




Cendres de l'Empire Éternel


Planète principale : Zakuul
Leader : Aledun Nevelit


Aledun Nevelit, Intendant du trône de l'Empire Éternel

Un Empire caché de tous. Un Empire Éternel qui régnait d'une main de maitre sur l'Espace sauvage.
Un Empire aux technologies avancées avec un mode de vie relativement prospère et aux valeurs bien définies. Pendant les affrontements, les armées de l'Empire de Zakuul étaient menées par le Prince Noir Arcann et son frère jumeau, les fils de l'Empereur Valkorion. Leur maîtrise de la Force et du Sabre-laser fut un atout incontestable dans la conquête des mondes faces à la République et aux Sith, jusqu'à ce que Arcann ne tue son frère dans un excès de colère sous les yeux impassibles de leur père.

C'est lorsque Darth Marr se mit à la poursuite de l'Empereur Vitiate, considéré comme dangereux à la fois par la République et par l'Empire, que la vérité éclata au grand jour : Vitiate, Empereur des Sith et Valkorion, Empereur Immortel étaient une seule et même personne et cet Empire caché faisait parti d'un plan bien plus large que l'on ne l'imaginait.

Lorsqu'un puissant Sith, le Courroux de l'Empereur, tua Valkorion ; son fils Arcann prit le pouvoir et dirigea l'Empire Zakuul d'une main de fer, allant même jusqu'à aller envahir les mondes centraux et imposa de nombreuses restrictions à l'Empire et à la République. Pendant un temps, ces deux factions s'effacèrent et Zakuul devint le nouveau centre de la Galaxie. Valkorion qui n'existait qu'à travers les apparitions de Force via le Courroux de l'Empereur changea ses plans pour la galaxie et tout deux complotèrent pour renverser Arcann.

Ainsi, le Courroux de l'Empereur, Darth Veranne, avec l'aide du Barsen'thor de l'Ordre Jedi, supervisa la création de l'Alliance, un groupe de résistants composés d'Impériaux, de Républicains mais aussi de scientifiques, de soldats ou de utilisateurs de la Force venant de toute la galaxie qui oublièrent un temps leurs allégeances et s'efforcèrent de faire tomber Arcann. Ce fut le Barsen'thor qui porta le coup fatale et libéra la galaxie de l'Empire Éternel en 16 ATC, marquant au passage la fin de la Guerre Galactique.

Il ne reste alors que les cendres d'un Empire : les citoyens se sont réfugiés sur Zakuul sont peu à peu oubliés par le reste de la galaxie qui se replonge déjà dans de nouveaux conflits avec l'avènement de Bonamodo. Le trône reste inoccupé, jusqu'à ce que Aledun Nevelit, un lointain cousin de la famille de Valkorion décide de l'occuper. Il promet alors à ses citoyens de rendre à l'Empire Éternel sa gloire passée. Ses intentions sont cependant pacifiques et ne compromettent pas les mondes du noyau.

À part quelque mondes contrôlés dans l'Espace Sauvage, l'Empire Éternel ne s'étend pas sur de nombreux parsecs et ne ressemble alors en rien à ce qu'il était autrefois. Très vite, l'Empire Éternel fait son retour dans les systèmes centraux. Sous couvert d'échanges commerciaux et de partage de technologies Zakuul, l'Intendant espère cependant bien convaincre quelques mondes de le rejoindre et de reformer un Empire consistant...

Idées de personnages : chevaliers de Zakuul, diplomates, politiciens, marchands...




FACTIONS INDÉPENDANTES JOUABLES

L'Échange


Planètes principales : Katrassii, Malastare
Leader : Bax Vallis


Bax Vallis, chef de l'Échange

Trafic d'épices, d'armes, contrebande, extortion, esclavage et chasse à la prime, telles sont les activités exercées par l'Échange depuis plus de 400 ans. Probablement l'organisation criminelle la plus puissante et la mieux organisée, elle s'est faite de nombreux ennemis dont le puissant Cartel Hutt ou le Syndicat de l'Ombre.

Plutôt actif dans la bordure extérieure, plusieurs seigneurs du crimes se voient attribuer une planète ou un secteur entier à contrôler. Ces responsables, même s'ils sont sous les ordres de Bax Vallis, jouissent d'une certaine liberté d'action et peuvent eux même décider des opérations de l'Échange en fonction des planètes ou des secteurs où ils se trouvent.

Idées de personnages : chasseurs de primes, contrebandiers, criminels, marchands...




Jedi/Sith Errants



On appelle Jedi (ou Sith) Errant tous les utilisateurs de la Force qui ne font plus partis d'un ordre quelconque. Les raisons peuvent être très variés les unes des autres, mais l'on considère que ce sont ou bien  une forme de contestation contre un ordre ou bien un désir de liberté accru qui les poussent à franchir le cap.

Ce sont des nomades, des voyageurs des sages qui parcourent la galaxie en quête d'un but quelconque ou d'une nouvelle identité. Certains décident de garder leur arme et d'autres non. D'autres encore essayent de couper leurs liens avec la Force.

Libérés de leurs Ordres, ce sont des hommes et des femmes libres qui n'ont plus aucunes obligations. On a vu certains Jedi Errants faire le travail de chasseur de primes, d'autres encore aiment se rendre dans des coins reculés de la galaxie et d'autres enfin sont à la quête d'une nouvelle idéologie, une nouvelle manière de pensée et de vivre avec la Force...



Contrebandiers



Les contrebandiers indépendantistes prennent le pari fou de jamais offrir leurs services au même employeur. Qu'il s'agisse de transporter des marchandises ou des gens, que ce soit légal ou non, ces contrebandiers là s'ouvrent tous les horizons possibles et n'hésitent pas à passer d'une faction à une autre.

Ce mode de vie, même s'il génère des revenus supplémentaires grâce à la diversification des employeurs, n'est pas sans risque pour ses contrebandiers : si une faction découvre que le contrebandier a offert ses services à une faction ennemie, il peut facilement et rapidement se retrouver dans de sales draps et se faire plus d'ennemis que d'amis.



Chasseurs de primes



Ces chasseurs de primes ne font pas parti de la Guilde des chasseurs de primes et ne se contentent pas non plus de ne travailler que pour une seule faction : ils changent d'employeur comme de chemise. Ils parcourent la galaxie à la recherche de travail le mieux payé et ce, quelque soit la faction qui la propose.

Considérés comme une nuisance par l'Échange, décrit comme des gens peu respectables dont les actions sont uniquement conduites par l'appât du gain, les chasseurs de primes indépendantistes souffrent en effet pour la plupart de la solitude et d'une mauvaise réputation qui leur colle au train.

N’ayant de comptes à rendre à personne, ils jouissent cependant d'une certaine liberté de choix et de mouvement et ne se retrouveront jamais sans emploi.



FACTIONS NON-JOUABLES

Beks Révélés


Planètes principales : Taris, Coruscant
Leader : Cassara Blake


Cassara Blake, chef du gang des Beks Révélés

Autrefois appelés les Beks Cachés, l'histoire des Beks remonte aux Guerres Mandaloriennes : alors un simple gang de course de speeders, son leader Gadon Thek organisa la résistance des citoyens de la ville basse de Taris pendant l'invasion Mandalorienne. Acclamé comme un héros, Gadon Thek et son gang n'ont jamais été vus comme un gang typique dans la galaxie. En se positionnant contre l'esclavagisme et en soutenant la République, les Beks Cachés se constituèrent une réputation de "bon" gang dans tout Taris.

Les Beks Cachés disparurent en même temps que le bombardement de Taris par Darth Malak. Cependant, très vite, l'envie de créer un gang de justiciers pour remplacer fit son apparition ; plusieurs tentatives échouèrent et le simple nom des "Beks" fut peu à peu oublié. Ce n'est que trois siècles plus tard qu'un homme répondant au nom de Kervis Thek décida de refonder le gangs des Beks Cachés. Parce qu'il portait le même nom de Gadon, il pensait être un descendant mais, malheureusement pour lui, des tests ADN lui prouvèrent le contraire. Furieux, Kervis se contenta de vivre dans le luxe et plaça la gestion du gang dans les mains de Jonas Blake, son lieutenant.

Sous la direction de Kervis qui, malgré sa passivité donnait toujours les ordres, le gang avait perdu sa gloire d’antan et ne représentait en aucun ses idéaux du passé. La réputation du gang déclina encore lorsque le chancelier suprême Bonamodo paya grassement Kervis pour qu'il devienne sa garde personnelle. L'accord permettait également aux Beks Cachés de vivre comme des rois dans les rues de Coruscant, s'adonnant ainsi à l'esclavage et aux meurtres en tout genre. Certains membres quittèrent le gang et furent exécutés peu de temps après ce qui empêcha ainsi une quelconque tentative de révolution.

C'est finalement la fille de Jonas, Cassara qui mena les Beks à la gloire. Élevée parmi les Beks, Cassara pris le temps d'élaborer un plan avec son père et s'entoura de fidèles pour libérer Coruscant du joug de Kervis mais également de Bonamodo. Elle assassina Kervis et Bonamodo le même jour et s'enfuit immédiatement sur Taris et y implanta la nouvelle base des Beks. La mort de Bonamodo provoqua une grande vague de soulagement sur Coruscant et Cassara fut même surprise de voir que la nouvelle chancelière, Faiste Kennsev lui proposa elle et son gang de revenir sur Coruscant pour assurer la protection de ses citoyens.

Comme un symbole, les Beks renaissent de leur cendres : ils ne vivent plus cachés, mais sont révélés à la face de la galaxie et sont désormais l'élite de la République. Ni tout à fait soldat, ni tout à fait mercenaires, il s'assurent de la protection de la galaxie et répandent les valeurs de la République dans toute la galaxie.



Mandaloriens


Planètes principales : Concord Dawn, Dxun
Leader : Ekkai Vizsla, dit Mandalore le Vengeur


Mandalore le Vengeur

Meurtris, trahis, trainés vers le sol... Le fier peuple Mandalorien ne s'est jamais relevé depuis les Guerres Mandaloriennes qui se sont déroulées entre -3976 et -3960 BBY. Menée par l'ambitieux Mandalore l'Ultime, l'armée Mandalorienne  s'attaqua aux mondes de la République après avoir conquis plusieurs planètes de la bordure extérieure. Parce qu'il avait réussi à unir tous les clans, parce que c'étaient les guerriers les plus féroces de toute la galaxie, ils faillirent bien réussir à la renverser et à s'imposer comme les nouveaux maîtres de la galaxie...

Trop affaiblis et marqués par la guerre d'Exar Kun, les Jedi refusèrent de s'impliquer dans le conflit allant même jusqu'à interdire à ses membres de se mêler de politique et d'exercer quelconques violences injustifiées. C'était l'époque où les Jedi effaçaient leur aspect guerrier au profit du philosophe. C'était sans compter la volonté d'un jeune Jedi nommé Revan et son ami Alek : tout deux s'insurgèrent contre cette doctrine passive des Jedi qui revenait à nier tous les principes qui défendaient la République. Avec de nombreux fidèles, ils quittèrent l'Ordre Jedi et répondirent à l'appel de la République : enfin elle put inverser le cours de la guerre et le conflit se finit par la victoire de la République lors de la bataille de Malachor V.

Par la suite, les Mandaloriens se séparèrent. Les survivants devinrent de simples mercenaires, oubliant la gloire de leur peuple. Cependant, un survivant du Clan Ordo partit alors à la recherche des Néo-Croisés mandaloriens, et les rassembla sur Dxun. Ses véritables motivations étaient inconnus, avait-il l'intention de déclencher une nouvelle guerre ou voulait-il simplement rassembler son peuple ? Toujours est-il que ce rassemblement ne donna aucune suite et que les Mandaloriens furent catégorisés comme des mercenaires d'élites dans les siècles suivants.

Il fallait un évènement, quelque chose d'important pour ranimer la rage guerrière des Mandaloriens. Cet évènement, ce fut l'attaque de Mandalore à l'arme expérimentale chimique orchestrée par les Sith. Une bombe suffisamment puissante pour noircir le ciel, empoisonner la végétation et pourrir l'atmosphère de Mandalore. Même si cette attaque qui força les Mandaloriens à fuir leur planète date de maintenant presque 50 ans, la haine et le désir de vengeance se sont transmis de générations et en générations.

Mandalore le Vengeur se proclame chef des Mandaloriens et parvient à réunir de nombreux clans prêt à venger cet affront. En même temps qu'il construit une armée, il promet à son peuple de lui redonner sa gloire d’antan et envisage même de terminer ce qui avait été entrepris pendant les Guerres Mandaloriennes...



_________________
Compte PNJ, ne pas envoyer de MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les factions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelles factions pour infinity choisseriez vous?
» Factions Saga
» Mod pour ETW
» Infinity :: Qui joue quelle faction ?
» Third Age Total War

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Renseignements :: Règlement & Contexte :: Contexte-
Sauter vers: