Partagez | 
 

 Contexte du forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'informateur
The All-Seeing Three Eyes
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 24/11/2014
• Âge du personnage : 42
• Race : Gran
• Localisation : Partout à la fois
• Allégeance : Neutre

• Inventaire : - Une tablette reliée à l'holonet en permanence
- Beaucoup de jugeotte


MessageSujet: Contexte du forum   Mar 25 Nov - 9:39

Star Wars : Untold Stories


C'est la fin de l'Empire Éternel. Il aura fallu des années et une Alliance improbable pour en venir à bout et libérer la galaxie de son emprise. Darth Veranne, Courroux de l'Empereur, et Hotar Noke'n , Barsen'thor de l'Ordre Jedi auront réussi l'exploit d'unir des Jedi, des Sith, des Républicains, des Impérialistes, des chasseurs de primes et bien d'autres encore, des citoyens de toute la galaxie et de toute allégeance sous la même banière pour vaincre Arcann et son terrible Empire Éternel. Après cette impensable victoire, la joie fut cependant de courte durée : profitant de la faiblesse de l'Empire qui n'avait plus d'Empereur  depuis quelques années déjà, l'Alliance fut dissoute et la République fut restaurée très rapidement, ne laissant que très peu de choix aux anciens impérialistes : les rejoindre ou s'isoler...

Très tôt déjà de nombreux citoyens regrettèrent la disparition de l'Empire, mais ses partisans, ses moffs, ses dirigeants étaient bien trop épuisés par la dernière guerre pour s'opposer à cette République naissante. Les Sith furent les premiers à se réveiller : presque tous les anciens membres du Conseil Sombre avaient péris pendant le règne de l'Empire Éternel. Ils décidèrent donc d'en reformer un nouveau, composé de douze seigneurs Sith dans le but de donner un espoir aux alliés des Sith et de l'Empire. Cette action ne passa pas inaperçue, et là ou les Jedi contestèrent vivement cette réunion Sith, la République tenta une approche différente de celles qui avaient été faites par le passé : le Sénat proposa un accord relativement injuste envers les Sith afin d'éviter tous conflits. Cet accord obligeait notamment l'Ordre Sith à ne pas quitter Korriban et imposait la présence d'une station spatiale Républicaine en orbite de la planète. Les Sith acceptèrent l'accord : ils avaient déjà un plan pour le futur et jouer le jeu des prisonniers de la République était une aubaine pour le mettre  en place.

Six ans après la fin de la guerre, Mandalore fut attaquée par de nombreux vaisseaux qui bombardèrent toute la surface de la planète. Les vaisseaux ne portaient aucun marquage connu et disparurent aussi vite qu'ils étaient venus. Les conséquences furent catastrophiques pour Mandalore : la planète avait subi les assauts d'armes chimiques telle que le galaxie n'en avait jamais connue auparavant, des bombes suffisamment puissantes pour noircir le ciel, empoisonner la végétation et pourrir l'atmosphère de Mandalore qui la rendirent inhabitable... De nombreux civils périrent ce jour là et les survivants quittèrent Mandalore pour se réfugier sur Concord Dawn. Au même moment, de nombreux savants Mandaloriens analysèrent ce poison et remontèrent rapidement à des composés chimiques créés par les Sith pendant la Guerre Galactique. Il ne leur fallut pas plus de temps pour les nommer responsables de cet affreux attentat sur leur monde. Mais les Sith jouèrent la carte de l'innocence et rappelèrent leur accord avec la République qui ne leur permettait pas de quitter Korriban et que par conséquent, ils ne pouvaient se trouver sur place lors de ce dramatique événement. La République ouvrit une enquête afin de calmer les Mandaloriens.

L'année suivante, sans doute grâce à des votes truqués et de pots-de-vins distribués aux bonnes personnes, Smepp Bonamodo, ancien directeur de la Fédération du Commerce fut élu Chancelier Suprême. Politicien charismatique et manipulateur, il réunit autant d'admirateurs que de détracteurs. Si les premiers mois se déroulèrent sans encombre, tout changea lorsque Bonamodo publia le décret 74A. Ce décret consistait à englober par la force les mondes neutres dans la République afin d'éviter la naissance d'un nouvel Empire, Sith ou Éternel : selon lui, il ne doit exister qu'un seul gouvernement, une seule entité pour assurer la tranquilité dans la galaxie. Cette terrible décision provoqua la colère de nombreux gouvernements de la galaxie mais personne ne sembla prêt à reprendres les armes sauf Ord Mantell, qui s'était déjà illustrée pour son idéologie indépendantiste pendant la Guerre Galactique. Leur rébellion naissante fut violemment réprimandée par Bonamodo qui ordonna l'éxécution d'une centaine de responsables et d'un millier de résistants. Ce massacre injustifié fut immédiatement condamné par l'Ordre Jedi qui tenta dès lors de faire arrêter le Chancelier Suprême. Mais les Jedi étaient également affaiblis par les dernières guerres et ils ne furent plus assez nombreux pour résister à la volonté de Bonamodo qui les chassa de Coruscant par la force. De nombreux Jedi furent tués et traqués ce jour-là, et nombre d'entre-eux prirent la fuite et se réfugièrent sur Tython et Dantooine.

Bonamodo commençait déjà à être décrit comme un monstre et perdit le soutien de nombreux fidèles. Tel un despote, il règnait sur Coruscant avec l'aide d'un gang qu'il payait grassement pour former sa garde d'élite, les Beks Révélés. Pour les planètes indépendantes, c'en fut trop : certains gouvernements formèrent l'Union des Planètes Indépendantes (UPI) qui s'opposa vivement à la politique tyrannique de Bonamodo. Le Neimodien commit également l'erreur d'annuler l'enquête en cours concernant Mandalore, ce qui provoqua évidemment la colère de son peuple. Dans cette galaxie secouée par Bonamodo, on constatait une augmentation du crime et un dévelopemment particulièrement important pour l'Échange, organisation malfaisante qui existait déjà depuis des années.

Décrit comme le premier véritablement mouvement de résistance à échelle galactique, Rohluc Alec-Bamod, ancien maître Jedi, appela tous les utilisateurs de la Force à la rejoindre et à discuter du futur de la galaxie sur Dosuun. « L'Appel d'Alec-Bamod » fut un franc succès puisque des centaines d'utilisateurs de la Force la rejoignirent, y compris des Sith qui demandèrent de l'aide à l'Échange pour quitter Korriban en douce. La rencontre de la Jedi avec le Sith Darth Imar donna finalement naissance à la création de l'Ordre de Revan : bien plus qu'un simple culte voué à l'ancienne figure historique, il s'imposa comme une véritable alternative aux Ordres Jedi et Sith.

Cinq années plus tard, un brillant étudiant Chiss âgé d'une vingtaine d'années publia un ouvrage d'histoire vantant les bienfaits de l'Empire. Pour de nombreuses planètes de l'UPI, il s'était déjà déroulé trop d'années sans un Empire stable et protecteur tel qu'il y en eut existé par le passé. Dès lors, l'UPI changea de nom et devint le Nouvel Empire. Ce jeune Chiss nommé Buth'odani'vrazi s'entoura de militaires et de politiciens et Dromund Kaas, comme par le passé, en devint la capitale. Ce Nouvel Empire n'eut d'abord pas d'Empereur et ne reprit que ses idéaux. Il s'étendit alors sur la galaxie de manière pacifique : les mondes acceptant volontiers le retour d'un Empire. Balmorra fut par ailleurs reprise par l'Empire et ses usines de droïdes furent remises en activité. Il fallut attendre quelques années supplémentaires pour que Buth'odani'vrazi soit proclamé Empereur.

La République de Bonamodo ne savait comment réagir face à cette montée en puissance d'un Nouvel Empire. Elle était déjà suffisamment inquiétée par la montée du crime sur Katraasi et l'annonce de la fin proche du Kolto. Les esprits s'agitèrent et on pensa rapidement que les éternels ennemis que sont la République et l'Empire allaient forcément arriver à une mésentente. À cela s'ajouta une série de scandales impliquant l'Échange avec quasiment toutes les autres factions : on apprit ainsi que l'Échange avait financé la campagne de Bonamodo, mais aussi l'Empire de Buth'odani'vrazi. Le journaliste à l'initiative de cette enquête suspectait également une alliance secrète entre l'Ordre Sith et l'Échange. Lorsque l'Empereur demanda confirmation de cette alliance auprès de l'Ordre Sith, le Conseil Sombre refusa de justifier quoi que ce soit... Au même moment, l'Empire Éternel fut reformé. Il ne représentait plus aucun danger pour les mondes du noyau, mais son dirigeant, l'intendant du trône Aledun Nevelit, promit à ses citoyens de rendre à l'Empire Éternel sa gloire passée. De la même manière que l'Empire, des fidèles de Zakuul partirent à la recherche de mondes qu'ils pourraient rallier à leur cause.

Pour le soixantième anniversaire du Traité de Coruscant, le Chancelier Smepp Bonamodo fut assassiné par Cassara Blake qui prit par la même occasion le contrôle des Beks Révélés, ceux-ci ne tardant pas à fuir pour s'installer sur Taris. Cet événement libérateur mit fin à 37 années de règne  placées sous le signe de la terreur. Les résultats furent cependant catastrophiques : la République avait perdu ses alliés de toujours, les Jedi. Pour la première fois depuis des années, ils se sentirent libérés et dispensés de rendre des compte à la République qu'ils avaient pourtant protégée pendant des millénaires. Les mesures prises par Bonamodo pour éviter la naissance d'un Empire avaient évidemment échoué puisque le Nouvel Empire de Buth'odani'vrazi s'étendait désormais sur la galaxie, mais de manière pacifique. La chancelière Faiste Kennsev succèda à Bonamodo et essaya dès lors de réparer les erreurs de son prédécesseur : puisque la République n'obtiendrait plus l'aide des Jedi, elle aurait celle de ses libérateurs, le gang des Beks Révélés mené par Cassara Blake devint alors la garde d'élite de la République et ses membres les généraux de l'armée républicainne.

Lorsque de nouvelles tensions viennent s'ajouter à celles qui existent déjà depuis des siècles, la galaxie nous apparait dès lors comme un étrange théâtre où se joue un avenir incertain teinté d'obscurité. Des anciennes alliances sont brisées, des nouveaux dogmes religieux font leur apparition, de vieilles querelles ne sont toujours pas résolues : la galaxie est en mouvement mais les ambitions et intérêts de chacun empêchent visiblement toute cohabitation pacifique.
La tension est à son comble, une nouvelle guerre à échelle galactique semble être sur le point de se déclencher. Face à cela, la Chancelière pleine d'espoir envisage une rencontre entre toutes les factions sur la planète neutre Talay afin de discuter de l'avenir de la galaxie où il s'agirait alors de régler les problèmes et les litiges avant même que la catastrophe n'ait lieu... Quel sera votre rôle dans cette galaxie en plein émoi ? Allez-vous tenter de la sauver ou bien préférez-vous précipiter sa chute ?
Fiche codée par Mad.


_________________
Compte PNJ, ne pas envoyer de MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Contexte du forum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1 - Contexte, Groupes, et Guide du forum
» Contexte du Forum
» AFTER THE CONQUEST ▲ contexte du forum.
» Contexte du forum
» Contexte du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Renseignements :: Règlement & Contexte :: Contexte-
Sauter vers: